La décoration du Palais de Longchamp Marseille

La décoration du Palais de Longchamp Marseille

Les sculptures du Palais de Longchamp

Poitevin fut chargé des médaillons du Palais de Longchamps  représentant Puget et Poussin sur l’arcade du musée et de Cuvier et Aristote au muséum. Le 9 mars 1870 était voté l’accord autorisant l’érection des bustes de Maximin Consolat par Philippe Poitevin et de Franz Mayor de Montricher par André Allar : se retrouvaient ainsi mêlés un discours allégorique et décoratif et des bustes commémoratifs.

Le Palais de Longchamp : La célébration de l’eau

Au XIXème siècle il était courant de faire appel à différents sculpteurs pour le même ensemble monumental, les artistes étant nombreux, souvent pauvres et sans cesse en quête de commandes.  Cette exceptionnelle célébration de l’eau devait permettre aux élus locaux de montrer à la population et aux étrangers les eaux du canal descendant en abondance des hauteurs de Longchamp. Espérandieu propose une véritable mise en scène avec une alliance des architectures de pierre et d’eau, les puissants jets des vasques participent en effet complètement à la composition générale de l’édifice. Alors que le Conseil communal souhaitait que l’ouvrage soit couronné d’une statue monumentale en réponse à celle de Notre-Dame de la Garde, l’architecte opta, afin de célébrer la ville, pour une sculpture au milieu du couronnement. Celle-ci, flanquée des armes de la cité, soutenues par deux Tritons assis sur une barque, avait pour mission de symboliser de manière évocatrice une Marseille méditerranéenne.

Le Palais de Longchamp : un chef d’œuvre architecturale

Considéré dès son achèvement comme un chef d’œuvre de l’architecture, raffiné, mais ostentatoire, le Palais Longchamp fut sélectionné pour concourir au grand prix de l’empereur de 1864. Bien qu’il ne remporta pas le titre, Espérandieu reçu des éloges et marques d’estime  de la part de tous les corps de métier. Certains architectes avouèrent même s’être inspirés de ce monument pour leurs propres projets, comme Gaudi pour sa citadelle à Barcelone. Inauguré le 15 août 1869 et seul monument que l’architecte Espérandieu pu voir achevé, le palais Longchamp à la gloire des eaux du canal fit et fait toujours la fierté des marseillais.

Aujourd’hui le palais subit de gros travaux de restauration et son parc accueille 365 jours par an les familles marseillaises