La saga de la famille Berkouk à l’hôtel Saint Louis – Chapitre III

La saga de la famille Berkouk à l’hôtel Saint Louis – Chapitre III

Je suis bien décidé ce matin à marcher en tête de troupe et arriver le premier à Notre Dame de la Garde ! Papa dit que la Bonne Mère a sa sœur jumelle à Alger. Là-bas elle s’appelle Notre Dame d’Afrique et elle est aussi construite sur un promontoire dominant la mer.

Le petit-déjeuner à l’hôtel Saint-Louis, c’est la fête!

Celle que les algérois nomment Lalla Myriem est un symbole de brassage culturel
Papa adore parler de Notre Dame d’Afrique. Je connais son discours par cœur. Je file donc à la réception. C’est David qui est en poste ce matin. Je le trouve assez sympa. Je sens que je vais m’en faire un copain ! Il me parle de Notre Dame de la Garde. Vous y serez en à peine une demi-heure de marche ! Puis, David pointe son doigt vers les brioches encore tièdes tout en nous installant à une table près du balcon. Sorties du four il y a moins du heure…et je pense les avoir réussies ! Eh oui, le buffet d’un hôtel Clé Verte ne ressemble pas à un petit-déj banal ! Je peux faire mon jus d’orange en le pressant moi-même, comme à la maison. Les yaourts ressemblent à ceux que fait maman. David nous explique qu’il est allé lui-même acheter quelques produits frais à proximité. Il évite ainsi les emballages superflus ! Il choisit les ingrédients pour essayer une nouvelle recette à cuire chaque matin. C’est vrai que les muffins au chocolat d’hier étaient trop bons !

Le marché de Noailles : le cœur de Marseille

Nous en profitons donc pour aller visiter le marché de Noailles. A midi, nous mangerons au pied de Notre Dame de la Garde, avec la vue sur les îles du Frioul ! Pour organiser notre pique-nique, le marché de Noailles est imbattable. Puisqu’on y trouve une grande variété de fruits et légumes à un tarif très accessible. Il y a de tout et on s’y bouscule comme dans un souk ! Des épices, bouquets de menthe et de coriandre, olives et piments, pains marocains, dattes et loukoums… Une fois nos emplettes terminées, nous partons à l’assaut de la colline de la Garde !

Une balade réussie !

Maman, bien renseignée sur les bus vers Notre Dame de la Garde, comprends cependant que nous n’en voulons pas. Je lui rappelle avec malice que la marche c’est plus écologique ! Pendant la montée à pied je la vois satisfaite, elle peut regarder de près les maisons et leurs jolis jardins. Et puis là-haut, juste avant l’arrivée, surgit comme par magie la Grande Bleue et Marseille en miniature. Papa ouvre les bras et aspire un grand bol d’air, heureux.

David ne nous a pas menti, même moi je suis impressionné : l’église est très belle. C’est paraît-t-il le style romano-byzantin. A l’intérieur, ce que je préfère c’est le décor de mosaïques de toutes les couleurs et en or…

Après une bonne marche dans les ruelles tout autour, nous dégustons nos provisions avec la vue mer.