La volonté d’édifier la Cathédrale de la Major à Marseille

La volonté d’édifier la Cathédrale de la Major à Marseille

La Cathédrale Sainte-Marie Majeure, surnommée de la Major, remplace une église romane médiévale, en partie conservée à côté d’elle.

Pourquoi construire une nouvelle Cathédrale à Marseille ?

La volonté de construire une nouvelle cathédrale digne de ce nom à Marseille est également à mettre en lien avec celle d’orner la ville de monuments prestigieux et de renforcer la christianisation de Marseille. Marseille était alors la seule grande ville de France à ne pas avoir hérité d’une vaste et haute cathédrale des siècles antérieurs. Lorsqu’en 1835 Mérimée visite la Provence il dit de l’ancienne Major « Restaurée à plusieurs reprises qu’ « elle n’offre presque plus aucun intérêt dans son état actuel. »

Ou construire la future cathédrale de la Major à Marseille ?

La commission des sites ainsi que Monseigneur Mazenod ne vont alors désormais avoir qu’une hâte : construire une nouvelle cathédrale digne de la nouvelle ampleur de Marseille. La question de son emplacement se pose alors, car si certains lui préfèrent une place stratégique telle que la place du Chapitre (place de l’actuelle église des Réformés), d’autres considèrent que l’emplacement de l’ancienne cathédrale est tout à fait adapté car son coût y serait certainement moins élevé et permettrait de dynamiser le nouveau quartier des ports de la Joliette. Alors que Mazenod, le ministre des cultes et la ville de Marseille s’accordent finalement pour le deuxième emplacement, les marseillais votent contre Louis Napoléon lors des élections présidentielles de 1848 et le projet tombe dans l’oubli, faute de soutien financier de la part du nouveau Président de la République.

La Major s’installera à la place du Lazaret

En 1851 le centre de quarantaine du Lazaret situé au port de la Joliette est transféré aux îles du Frioul, ce qui libère de l’espace à côté de l’ancienne cathédrale. L’architecte Léon Vaudoyer propose alors les plans d’un projet de cathédrale monumentale. Une partie du clergé s’étant déjà ralliée à Louis Napoléon lors du référendum du 20 décembre 1851, ce dernier soutien le projet à hauteur de 2,6 millions de francs, le projet étant estimé à 5 millions.

La Cathédrale de la Major marque ainsi fortement l’entré du nouveau Port et la sortie du Vieux-Port de Marseille, à l’époque relié par des canaux.