L’architecture l’Eglise des Réformés de Marseille

L’architecture l’Eglise des Réformés de Marseille

Les plans dessinés en 1855 par François Reybaud durant les 30 ans que dura le chantier furent modifiés à plusieurs reprises, il fut entre autre décidé que les ornements et décorations extérieures ne seraient pas réalisés, pour des raisons financières mais aussi pour ne pas alourdir le monument.

L’organisation de l’Eglise des Réformés de Marseille

Grand édifice de style néogothique, l’Eglise des Réformés de Marseille est construite selon un plan basilical, et s’inspire de l’architecture des grandes cathédrales d’Île-de-France. Le tombeau du chanoine Vidal, curé de la paroisse se trouve à l’intérieur de l’édifice, surmonté de la maquette de François Reybaud, représentant l’église telle qu’elle aurait dû être avec les décorations et sculptures initialement prévues.  Longue de 62 mètres, elle est remarquable par ces deux flèches de façade hautes de 63 mètres.

Les décorations de l’Eglise des Réformés de Marseille

Le maître autel en marbre est l’œuvre du marbrier Cantini tandis que les vitraux, très admirés, sont à l’origine du maître verrier Didron. L’église ne sera achevée que 30 ans après le début des travaux, consacrée par Monseigneur Robert le 28 Novembre 1888.

L’ancienneté de l’Eglise des Réformés de Marseille

Les dégradations causées par le temps et les intempéries provoquèrent le 22 mai 1930 une chute de pierre, mortelle, d’un des clochers sur la voie publique. Il fut ordonné la suppression en urgence de toutes les parties saillantes.

Fortement marquée par la pollution urbaine, l’église Saint-Vincent-de-Paul Réformé est l’objet d’un vaste programme de rénovation après le nettoyage de la  façade principale il y a quelques années, elle bénéficie aujourd’hui d’une restauration progressive.