Le premier geste écolo simple: choisir son savon !

Pour contribuer à diminuer la pollution, les produits naturels et bio sont à l’honneur

Le savon est un pollueur ?

OUI ! Le savon synthétique entraine avec lui dans nos rivières la saleté et peut produire des effets terribles sur l’écosystème. C’est depuis les années 30, que des industriels ont commercialisé des savons avec des additifs polluants. En effet, on trouve des colorants et des conservateurs dans les savons industriels qui sont très difficilement  dégradables. Mais il y a également des agents adoucissants qui, une fois dans nos rivières, ont une telle action adoucissante de l’eau qu’ils entrainent une prolifération exagérée d’algues dans les étangs. Résultat : un appauvrissement de l’oxygène et une faune aquatique, qui, ne peut respirer correctement et disparaît.

 Choisir un savon biodégradable

La priorité est de choisir un savon 100% naturel. Rien de plus facile ! Il suffit de revenir aux produits de nos grands-mères. Le savon de Marseille, préparé avec de l’huile d’olive et de la soude, sans colorant ni conservateur, est par exemple facile à retirer de l’eau puisqu’il remonte à la surface. Vous pouvez également utiliser le savon noir, composé aussi d’huile d’olives noires à laquelle est ajouté de l’huile de lin. Ou encore le savon d’Alep, toujours à l’huile d’olive, à laquelle sont ajoutés soude et huile de laurier.

Les savons certifiés bios

Labélisé Clef Verte, l’hotel Bellevue et l’hotel écologique Saint Louis ont choisi de vous mettre à disposition un savon bio naturalia. Pas question de partager un savon en cube ! Nous avons donc choisi Naturalia car il est 100% certifié bio et offre les mêmes avantages que les savons de nos grands-mères. Vous l’avez compris : aucun additif n’est ajouté dans sa composition ! Pour être encore plus écolo, il est proposé en format familial. Adieu le gaspillage inutile des petits contenants qu’on retrouve dans l’hôtellerie traditionnelle.

Saga des gestes écolo!

– alliez ménage et écologie

tri séléctif