Le projet de construction de l’Eglise des Réformés de Marseille

Le projet de construction de l’Eglise des Réformés de Marseille

L’église Saint-Vincent-de-Paul est surnommée « les Réformés »  par les marseillais car elle se situe à l’emplacement d’une ancienne chapelle du couvent des Augustins réformés.

Les acteurs du projet de l’église des Réformés de Marseille

Ll’Eglise des Réformés de Marseille est à l’origine de Monseigneur Mazenod, et du Chanoine Vidal, qui pose la première pierre le 10 mai 1855.  Les travaux ne débuteront qu’en 1858, une fois que la ville aura adopté les plans et le budget. Léon Vaudoyer, référence en matière d’architecture religieuse sera chargé de contrôler les plans et une somme de 400 000 francs est votée pour ce chantier attribué dans un premier temps à l’architecte François Reybaud.

Les étapes de construction de l’Eglise des Réformés de Marseille

La construction de l’Eglise des Réformés de Marseille se fera sur deux périodes. La première correspond entre 1855 et 1868 à l’édification du chœur, du transept et du début de la grande nef, érigés sur des terrains à l’ouest de la chapelle des Augustins Réformés. Ainsi pendant ces treize longues années l’église ancienne continue à recevoir les fidèles. L’importante durée de cette première tranche de travaux s’explique par l’arrêt du chantier en 1862, faute de moyens. Par la suite ce fut l’architecte diocésain, l’abbé Joseph Pougnet, spécialiste de l’architecture néo médiévale qui reprit la construction.

En 1869 commença la démolition de la chapelle des Augustins pour permettre l’édification de la deuxième partie de l’église, la nef, le narthex et le portail. Ces travaux, presque aussi longs que ceux de la première tranche, furent achevés en 1885.