Les oursins de Méditerranée : piquante saveur !

L’oursin se consomme en plein hiver. Il est une star des étals des écaillers à compter du mois de novembre. L’oursin se trouve facilement près de nos côtes en Méditerranée. Comment le pêcher et le manger ? L’hotel Saint Louis vous dit tout !

 

La pêche à l’oursin

Le coup d’envoi de la pêche à l’oursin est fixé au 1er novembre. Elle est autorisée jusqu’au 15 avril.

Attention : les pêcheurs sont limités à 4 douzaines par jour et par pêcheur.

La pêche est réglementée, pour préserver l’espèce en période de reproduction.

Bien que son aspect puisse repousser, il est néanmoins relativement facile à attraper.

Munissez-vous d’une paire de  gants et, au choix, d’un pic, d’un crochet, d’un couteau ou d’une fourchette pour le décrocher de son rocher ! Du coup, trouver des oursins s’apparente plus à une cueillette qu’à une véritable pêche.

Les amateurs de plongée sous-marine apprécient de les trouver dans le secteur des Goudes, dans les calanques ains qu’au large des îles des Embiez.

Mieux vaut aimer se lever tôt. Car en hiver, au fil des heures,  le vent se lève souvent et gonfle la mer, ce qui rend la cueillette difficile !

 

©Philippe Amiot – Flickr

Manger des oursins

Pour ceux qui l’ont pêché, la meilleure façon de manger des oursins est de le savourer, assis sur un rocher face à la Méditerranée.

D’autres préféreront passer directement à la case dégustation, et c’est bien entendu chez notre voisin Toinou Coquillages qu’il faut se rendre ! L’écailler du cours Saint Louis est incontournable à Marseille depuis des décennies !

A compter de fin janvier- février, cap sur la côte bleue pour les célèbres oursinades sur les ports de Sausset-les-pins et Carry-le-rouet.

 

On appelle l’oursin « le châtaignier de mer » ou le « hérisson de mer ».
Il se déguste nature, avec un zeste de citron, avec des oeufs brouillés, ou sur du pain beurré.

 

©Olivier Dusquesne – Flickr