Les travaux du Palais du Pharo à Marseille

Le palais marseillais du Pharo devait être le reflet de sa résidence landaise, le coût de la construction se basa donc sur celle-ci.

Les travaux dépassèrent largement les estimations initiales

Sur un plan en U comme son homologue basque, la nouvelle résidence fut imaginée avec des dimensions supérieures ainsi qu’une décoration en façade plus riche. De plus, alors qu’à Biarritz la brique avait été utilisée, à Marseille on lui préféra exclusivement la pierre, au coût bien plus élevé.

L’accès au Palais du Pharo

Le percement d’une nouvelle avenue fut également nécessaire, ce qui augmenta encore les frais liés à la résidence impériale. En effet en 1864 Napoléon III ordonna la création d’une route permettant de rejoindre son futur palais, la solution adoptée fut de scinder en deux le fort Saint-Nicolas imaginé par Vauban au XVIIème siècle. Ce nouvel accès prit dans un premier temps le nom de boulevard de l’Empereur, puis Victor Hugo en 1870, du Pharo en 1871, et enfin Charles Livon en 1922.

Le Palais d’Eugénie

Lorsque la révolution éclate en 1870 le palais n’est pas tout à fait terminé, il ne fut ainsi jamais occupé par le couple impérial. Les insignes napoléoniens des grilles et de la façade sont alors détruits par la foule et le château est confisqué. Il sera rendu à l’ex impératrice Eugénie après la mort de Napoléon III au grand dam de la ville. A l’issue d’un long procès où les marseillais exprimèrent fortement leur désir de récupérer le palais, sa propriété  revint à Eugénie, qui libre d’en disposer en fit don à la ville de Marseille. Le palais du Pharo accueillera dès 1904 l’Ecole d’application du service de santé des troupes coloniales qui deviendra l’Institut des Médecines tropicales du service de santé des armées toujours en place actuellement.

La faculté de Médecine du Palais

Une faculté de Médecine y fonctionnera jusqu’en 1954. L’architecture du palais fut alors considérablement modifiée, les ailes furent surélevées d’un étage et sa distribution intérieure complètement bouleversée.

Aujourd’hui, le Palais du Pharo abrite les locaux de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole et des services de la ville. Le maire y dispose d’un second bureau indépendant de celui de l’Hôtel de ville et un salon est utilisé par la mairie du 1er secteur pour la célébration des mariages. Les sous-sols et les salons ont récemment été aménagés afin d’être utilisés pour les manifestations de prestige et les congrès.