Une randonnée subaquatique à Marseille

Une randonnée subaquatique à Marseille

La pratique du snorkeling, ou randonnée palmée, monte en flèche ces dernières années. Certains voyagent jusqu’à la Mer Rouge où se rendent aux Antilles. En France, le Parc National des Calanques, lieu réputé pour la richesse de sa biodiversité marine, attire les randonneurs palmés de toute l’Europe.

Facilement accessible

La vie marine est à la portée de tous et nullement réservée aux seuls plongeurs expérimentés et munis de bouteilles à oxygène. Il existe un monde subaquatique à faible profondeur qui offre des panoramas surréalistes, une faune et une flore dont la richesse suffit à étonner nos yeux de terriens…

L’équipement nécessaire pour jouir de cette séquence émotion est réduit : un masque, un tuba, des palmes. Nulle formation préalable n’est requise

Une pratique structurée

La pratique du snorkeling est apparue dès les années 40 et cette « plongée libre », longtemps peu pratiquée, l’a cependant été dans sa forme très sportive avec des descentes de plusieurs mètres en apnée.

Ce que proposent aujourd’hui les clubs de plongée, ce sont de vraies ballades d’agrément accessibles à tout âge, ou presque, et donc réalisables en famille. L’accompagnement du spécialiste de la rando subaquatique achève de rassurer les frileux et joue un rôle pédagogique dans la découvertes des espèces marines.

Un équipement light

Quelques conseils pour les néophytes. Si vous êtes frileux, offrez vous une combinaison, elle vous protégera aussi d’éventuelles écorchures. Optez pour un masque offrant un angle de vision à au moins 100°, pour un tuba flexible et court facilitant la respiration, ainsi que des palmes souples et courtes.

Ou optez pour le pack « pass-rando » commercialisés dans les clubs…

www.dune-marseille.com